Plus mal loti que moi

Publié le par Pauley Perett

Quand on voit la tristesse

On se rend compte de son bonheur,

Les éclats de vies ont leurs maladresses,

Le coeur enferme le meilleur ;

 

Encore faut-il nous en rendre compte,

Et témoin, le partager,

Il n'est d'instants que l'on raconte,

Plus noble, que celui d'exister.

 

Quand la tristesse ne devient pas

Une tasse de thé trop fréquente !

Lorsque je me tempère, je fais le choix

De tolérer mes minutes de tourmentes !

 

Quand on sent le désir

Nous envahir différemment

On préfère taire à dire,

Mais cela se voit, c'est évident !

 

Je veux que mon bonheur

Crève les yeux, enchante,

Je suis comme le semeur,

J'entends pousser ce que je plante !

 

Mais je ne suis pas aimé de tous

Et tant mieux qu'il en soit ainsi,

Je ne souhaite être la frimousse

Qui envahit tous les esprits...

 

Je veux encore songer,

Creuser ma tête, mon esprit,

Toujours continuer, nager

Et puis au bout voir l'éclaircie.

 

Pauley Perett le 9 mars 2012

Publié dans MES ETATS D'AMES

Commenter cet article

patriarch 16/03/2012 14:52


il y a toujours une éclaircie.... Bises

Pauley Perett 26/03/2012 18:17



C'est vrai, je suis très optimiste, donc... bisous mon bon Patriarch